Où en sommes nous dans l’art du management?

La dernière décennie (2000-2010) a été le théâtre de nombreuses remises en questions sur la façon d’accompagner le capital humain des entreprises.

Elle a laissé derrière elle le paradigme des années 80 et 90, centré sur la performance individuelle, et induisant les dommages collatéraux que l’on connait aujourd’hui : stress, risques psychosociaux, burn out…

De nouvelles pratiques sont apparues pour prendre en compte l’équilibre des salariés : « l’intelligence émotionnelle » et « le management participatif »,  fin des années 90, la gestion palliative du stress  début des années 2000, « l’intelligence collective » depuis quelques années…

Et aujourd’hui?

Aujourd’hui, aucun champs théorique n’a semble-t-il réussi encore à faire la synthèse de la complexité et des paradoxes actuels.
Certains concepts holistiques (abordant les systèmes complexes dans leur globalité) commencent à émerger (ex: théories de Wilber, Graves) mais sont encore peu reconnues et/ou diffusées dans les entreprises.

Trois tendances semblent cependant s’installer de manière durable dans la façon d’aborder les problématiques en entreprises par les acteurs de l’accompagnement et du conseil :

1. L’approche systémique (le fait de prendre en compte l’ensemble des facteurs impactant une situation)
2. L’approche transdisciplinaire (A travers, au croisement et au delà de différentes disciplines)
3. L’approche réflexive et contributive (travail de la posture d’auto-analyse et de responsabilisation par l’ensemble des acteurs les amenant à l’autonomie)

J’approfondirai ces différents champs dans de futures brèves. J’utiliserai probablement le terme de « management de la complexité ».

Je vous souhaite plein de réussite durable pour l’avenir !

Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *